© 2019 Voile Aventure Golfe Saint-Laurent    418-969-7892

LES PETITES ANTILLES

Nous entreprenons la dernière partie de notre périple par du cabotage le long des côtes des petites Antilles. Notre première semaine nous a permis de découvrir les Îles de La Martinique, Sainte-Lucie et de Bequia. La navigation entre les îles ne dure jamais plus d’une journée et le trajet nous a permis de faire de belles heures de voile. Un vent entre 15 à 25 kns de travers nous a permis de naviguer en tout confort. Nous voyons toujours terre, mais il faut garder une certaine vigilance car les pluies soudaines peuvent apporter des vents forts et brusques.

Pendant ces journées, plus besoin de faire des quarts de veille, on profite de la navigation tout en sachant que le soir venu nous seront soit à port ou au mouillage.

Les mots nous manquent pour définir le décor qui s’offre à nous, c'est digne de cartes postales et plus. Depuis La Martinique l’équipage a changé, Lyne et Pierre sont de retour à la maison et de nouveaux équipiers avec Patricia conjointe du capitaine sont de retour. L’atmosphère sur le Sun Koz est toujours aussi plaisante et la vie se déroule au rythme des Caraïbes, soit le rythme des Insulaires et l’apéro est toujours une occasion de rencontre.

Notre première destination la Martinique nous surprend un peu dans sa capitale : Fort de France, nous pouvons constater la différence importante entre la France continentale et la France insulaire de la Martinique. Beaucoup plus antillaise que française, les habitants portent fièrement les couleurs de la Martinique : le jaune, vert et noir. Pour les décors si la côte et le bord de mer nous ont permis de découvrir de belles plages accueillantes avec un certain charme, la capitale nous montre plutôt une société avec une certaine pauvreté.

Notre deuxième destination nous a permis de découvrir un petit port sur l’île de Sainte-Lucie Marigot Bay. Pour quelques jours c’était la vie des gens riches et célèbre. Le port est situé dans un complexe hôtelier sélect et notre place à port nous donnais le droit de passer du temps dans les piscines du complexe. Après une traversée, un peu de luxe n’était pas de refus. De plus le prix d’une place à port 45 euros était des plus raisonnables. Présentement le voilier compte 7 personnes alors pour 6 euros par jour on ne peut pas vraiment se plaindre. Pour nous c’est la première visite des Antilles et ce qui nous frappe c’est que l’atmosphère antillaise n’est pas une question de langue, du reggae en français à la Martinique et du reggae en anglais à Sainte-Lucie, une île dont la langue principale est l’anglais.

Par la suite un mouillage sur corps-mort  à l’île de Bequia. Encore ici nous retrouvons l’atmosphère des Antilles. Le décor est un peu différent mais l’atmosphère et le climat sont semblables. Être au mouillage dans les Antilles dont l’eau est à 30 degrés n’est pas désagréable, et nous pouvons à partir du voilier profiter de la mer. Nous descendons quelques marches et l’eau est à nous. Par la suite l’annexe nous permet de se déplacer et de visiter le village très animé de Port Élizabeth. Si le rythme de vie est celui des insulaires, la vie nocturne et la fête sont dignes des plus grandes capitales du monde. La musique reggae règne en maître et est diffusée à toute heure du jour et une bonne partie de la nuit. Les vendeurs itinérants en bateau nous proposent plusieurs produits nous choisissons les langoustes. Le repas du soir sera langoustes et légumes du pays. Après plusieurs baignades et la visite du village nous reprenons la navigation direction Mayreau. 

 A+ pour la suite de notre trajet qui devrait être notre dernière publication.

La navigation dans les petites Antilles est plaisante. Nous profitons d’une bonne brise avec une orientation vent arrière. C’est très différent de la traversée, nous devons ajuster régulièrement les voiles tant pour la direction que de l’intensité du vent. Il n’est pas rare d’avoir des rafales atteignant 25 knds. Alors les ajustements sont fréquents mais nous permettent de conserver une bonne vitesse de croisière. Notre itinéraire prévoit un arrêt dans le parc national des Tobago Cays. Un petit archipel sans habitation avec une réserve faunique située sur un récif.  La couleur de l’eau est impressionnante, passant du vert aux turquoises au bleu selon la profondeur et l’eau.

Arrivés à Mayreau, nous utilisons un corps mort pour le mouillage. Le corps mort nous permet une plus grande flexibilité car à l’ancre il est toujours préférable d’avoir quelqu’un à bord en cas ou celle-ci se déplacerait. Mayreau est une petite île bien animée, qui comprend une route, elle traverse l’île d’un mouillage à un autre. Sur celle-ci nous raconte une légende du coin Bob-Robert digne descendant de la culture reggae dont la demeure est assez colorée. Nous sommes toujours impressionnés par la quantité de bars et de restaurants, selon les statistiques Mayreau compterait 300 habitants, nous avons pu compter au moins 10 bars et restaurants dont la majorité ont un cachet très particulier.

Nous prenons la mer direction Union, la dernière destination de Saint-Vincent et Grenadines. Toujours aussi typique à notre approche, dans la baie des vendeurs itinérants qui viennent vers notre embarcation pour nous offrir leurs services. Un d’eux s’impose et nous aide à trouver un corps- mort. L’image des Grenadines est toujours bien présente et le village d'Union, nous accueille avec un petit port pour les annexes. Par la suite une petite marche dans la rue touristique et une petite bière dans un des bars du village. La vie sur le Sun Koz est toujours aussi plaisante et Patricia nous a préparé une salade de fruits frais qui sera difficile à oublié.

La navigation se déroule mais il faut toujours rester vigilant, les grains sont fréquents et au-delà de nous tremper, il faut composer avec des augmentations soudaines du vent. Un petit 10 milles au génois une vitesse de croisière de 6 knd nous amène vers l’île de Carriacou première destination de Grenade. À chaque destination le capitaine s’occupe des papiers pour l’entrée, ici il faut payer un droit de douane, 10$ par personne environ. Cette île nous offre un décor différent, beaucoup moins montagneuse que les îles précédentes. Notre séjour ici sera prolongé la météo annonçant des vents plutôt importants nous prolongeons notre séjour d’une journée, bien amarré au port avant de reprendre la mer le jeudi 19. Donc on en profite pour visiter l’île en vélo électrique, ce qui nous a permis de ce rendre à une magnifique plage de Paradise Beach ou on se rejoint, les membres d’équipage pour prendre un verre ensemble et profiter d’une bonne baignade dans cette eau turquoise, digne d’une carte postale.

Seb

Léa

Grégoire

Il est pas rare de rencontrer sur la route des personnes dans une boîte de truck. 

19 décembre

C'est l'anniversaire de Caro et notre dernière destination : Port-Louis sur l’île de Grenade. Déjà la fin de notre périple, mais cette dernière destination nous procure une belle journée de navigation. Un vent annoncé de 20knd mais un vent réel de 25 à 30knd nous fait progresser à une allure de 7knd et plus. Comme toujours quelques grains qui nous mouillent bien et nous obligent à ajuster les voiles. À notre arrivée à Port Louis nous amarrons le voilier pour une dernière fois. La marina est impeccable avec piscine et restos. Ce soir ont

fête l’anniversaire de Caro et tous contribuent à faire du repas un bon moment. Le lendemain visite du marché dans le centre de la ville, cette randonnée urbaine nous donne une très bonne aperçue de l’animation de cette capitale. 

21 décembre 

Pour nous c’est le temps de préparer notre départ, après près de trois mois sur le voilier il faut maintenant se ramasser et packter les bagages

À l'aéroport de Grenada, avec Denis qui s'était joint à nous pour la partie des Caraïbes. Nous prenons un verre pour souligner notre fin de l'aventure 2019, en attente de notre vol.

Pour nous l’aventure a été très enrichissante, nous avons perfectionné nos connaissances pour la navigation hauturière mais aussi partager des moments de qualité avec tous les membres de l’équipage. Une petite pause au Québec question d’aller passer du temps avec la famille et les amis, par la suite nous préparons notre retour sur le voilier pour le 24 mars. Merci à tous ceux qui ont partagé cette aventure avec nous, et tous ceux qui ont suivi notre parcours en consultant le blog. Nouvelle publication prévue, le 24 mars 2020 d’ici là A+

Caroline et Jean

Beau temps des fêtes à vous tous avec amour et prospérité.